Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Les images de dealers armés dans les rues de Grenoble tirées d’un clip de rap

01 septembre 2020 à 15h27 Par Iris Mazzacurati
Devant ces dealers, cagoulés et armés de fusils d’assaut, tenant un point de vente en toute impunité dans le quartier du Mistral à Grenoble, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin avait envoyé les forces de l’ordre.
Crédit photo : Capture écran Twitter

Les deux vidéos, publiées lundi 24 août sur les réseaux sociaux, montrant des dealers lourdement armés en pleine rue grenobloise, avaient entraîné une opération de police dans la foulée.

Les images ont tourné sur les réseaux sociaux et fait frémir les Français, révélatrices d’un état de non-droit au cœur de la République.

Devant ces dealers, cagoulés et armés de fusils d’assaut, tenant un point de vente en toute impunité dans le quartier du Mistral à Grenoble, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin avait envoyé les forces de l’ordre, le mercredi 26 août. La descente de police avait débouché sur 14 interpellations et 5 gardes à vue. Les images étaient finalement issues du clip du rappeur Corbak Hood, Chicagre, disponible sur YouTube.

 

Le clip propose des angles différents de la scène et une qualité d'image supérieure, une des deux vidéos mettant en scène des hommes cagoulés devant un point de deal organisé autour d'une table pleine de friandises, près d'une aire de jeux. Il n'a en revanche pas repris les images la première vidéo d'hommes lourdement armés et filmés de haut qui faisaient le guet autour du même point de deal (voir plus haut).

A la fin du clip, un texte affirme : "Les armes sont factices, les produits n'étaient que du CBD [cannabidiol, la molécule non psychotrope du cannabis, NDLR] Seul (sic) les friandises sont vraies".

Une allégation que les forces de l’ordre tiennent à vérifier. Une enquête a été diligentée pour connaître le fin mot de l’histoire. Les auteurs du clip sont actuellement recherchés par la police.