Info locale

Nouvelle-Aquitaine : une grève de la surveillance des épreuves du Bac redoutée

14 juin 2019 à 17h39 Par Florence Jaillet
Crédit photo : Pixabay

Les syndicats enseignants appellent à la mobilisation contre la réforme du Baccalauréat, contenue dans le projet de loi Blanquer.

Les épreuves commencent lundi. Un baccalauréat 2019 qui débute, en plus de l'angoisse des révisions, avec celle de cet appel à la grève de la surveillance des épreuves lancée par des syndicats d’enseignants. Il s’agit de dénoncer la réforme du Bac prévue dans le projet de loi Blanquer.

A Bordeaux, aucun rassemblement n'a été annoncé mais les syndicats sont mobilisés. Si l’ampleur du mouvement est difficile à prévoir, les proviseurs auraient pris leurs précautions en terme de renforts d'effectifs. 

Par ailleurs, pour s'éviter encore un stress supplémentaire, la SNCF a mis en place un accompagnement spécifique pour les élèves qui passent le bac en Nouvelle-Aquitaine et qui se rendraient aux épreuves en train. Elle s’engage à les aider en cas de retard ou d'annulation de dessertes, via des réservations de taxis ou encore des appels au Rectorat

743 000 candidats sont attendus au total en France pour cette édition 2019 du Baccalauréat. 174 000 correcteurs et examinateurs seront mobilisés. Les résultats seront connus le 5 juillet et les rattrapages s’étaleront jusqu’au 10.