Une compagnie propose une croisière « vers nulle part » pour les personnes vaccinées !

BLACKBOX
Pas de vaccin, pas de vacances !
Crédit: Pixabay

20 mars 2021 à 19h45 par Aurélie AMCN

À quelques mois des vacances d'été, une compagnie propose un séjour original : une croisière vers nulle part pour les personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid.

Le secteur du tourisme est fortement impacté par la pandémie de Covid-19. Tout comme les compagnies aériennes, les compagnies maritimes fonctionnent au ralenti. On peut même dire qu’elles sont complètement à l’arrêt. La campagne de vaccination anti-Covid redonne toutefois espoir à P & O Cruises, une agence britannique spécialisée dans les croisières.

Le PDG Paul Ludlow vient d’annoncer une nouvelle offre de voyage qu’il espère pouvoir commercialiser à partir du mois de juin prochain : un séjour « vers nulle part » de sept jours et six nuits à bord du Britania exclusivement réservé aux personnes vaccinées.

UNE CROISIÈRE SANS ESCALE VERS "NULLE PART"

Le bateau partira du port de Southampton et naviguera tout le long de la côte anglaise sans faire aucune escale. Chaque passager, chaque membre d’équipage devra prouver qu’il a bien reçu les deux doses du vaccin anti-Covid au moins une semaine avant le départ de la croisière. À bord, chacun devra respecter des règles sanitaires strictes, comme la distanciation sociale et le port du masque.

Selon la BBC, chaque passager devra également souscrire à « une assurance voyage qui ‘’doit inclure une couverture médicale liée au Covid-19 et un rapatriement’’ » en cas de complication. Si un cas positif est repéré pendant la traversée, l’individu sera immédiatement mis en quarantaine.

DES RÈGLES SANITAIRES STRICTES

Le projet de P & O Cruises doit encore être validé par le gouvernement. Mais Paul Ludlow est confiant : « Les discussions avancent bien. Nous avons prévu que d’ici le 27 juin, notre premier départ, il y aura un document accrédité par le gouvernement pour prouver votre vaccination, mais pour l’heure, une simple lettre de votre médecin généraliste suffit ».

Un porte-parole des Transports outre-Manche affirme que « tous les efforts sont mis en œuvre pour développer un cadre qui puisse faciliter en toute sécurité les voyages internationaux au moment venu, tout en gérant le risque de nouveaux cas et des variantes [du Covid-19] ».

I