Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Publi-info

Retour sur le meilleur disque de Kanye West

25 janvier 2021 à 11h30
Photo d'illustration
Crédit photo : Droits réservés

Surprenant, émouvant, et entraînant, l’album « My Beautiful Dark Twisted Fantasy » de Kanye West continue de marquer les esprits. Cette production a longtemps figuré en tête du palmarès international de la musique hip-hop. Et pour cause, elle raconte le chagrin et les désillusions de cet artiste de renommée mondiale. Retour sur l’histoire de cet opus aussi illustre qu’attachant.

Une création collective de longue haleine

Kanye West parvient à enregistrer les meilleures chansons de sa carrière en 2010. Il opte pour un cocktail de style et collabore avec différents artistes pour obtenir le résultat qu’il désire. De ce fait, il compose aux côtés de JAY-Z, Swizz Beatz, No I.D. et Lex Luger. Pas moins de 16 personnalités apportent une touche de nouveauté à son œuvre.

Ce bouquet de réalisations collectives représente l’acheminement d’un travail de longue haleine. En 2012, Kanye a par ailleurs confié avoir consacré plus de 5 000 heures à perfectionner les paroles de « The Power ». Sa santé mentale était le sujet principal évoqué dans ce morceau.

La renaissance d’une star en proie à ses démons

Le 21 novembre 2010, Kanye West sortait son album le plus abouti. Il se démarque par ses titres poignants, reflétant les émotions du chanteur au moment de sa composition. Entre mégalomanie, jeux de casino, paris sportifs, deuil et violence, ce registre aborde chaque sphère de la vie personnelle du musicien. Ses sons sont d’une intensité inédite, ce qui retient particulièrement l’attention de ses fans.

La sincérité de l’auteur à travers sa production a relativement touché le public. Ses chansons se présentent comme l’aboutissement d’un périple cahoteux initié par la mort de sa mère en 2007. Son intervention durant la cérémonie des MTV Awards Music constitue l’apogée de sa descente aux enfers. Par la suite, il a décidé de s’isoler à Hawaï pour se ressourcer et peaufiner son disque.

Une métamorphose réussie

« My Beautiful Dark Twisted Fantasy » doit son succès au rythme révolutionnaire que le rappeur y introduit. Ayant habitué ses fans à de la soul accélérée, il modifie entièrement son style de musique. MBDTF témoigne donc d’une incroyable rencontre entre le hip-hop traditionnel et la pop puriste. Il mélange des instrumentations classiques à des sonorités modernes, ce qui correspond à un large type de publics. D’ailleurs, son usage innovant et personnalisé de l’autotune a fait sensation.

Son originalité a porté ses fruits, puisque l’album a suscité un véritable engouement. Plusieurs articles élogieux à son sujet sont alors parus dans les magazines people. Les revues The Source, The Times et Pitchfork ont attribué des notes prestigieuses à la production. Dix années se sont écoulées et, selon Betway, le disque reste la meilleure création du compositeur.

Un succès phénoménal

Le registre a reçu des critiques positives de toutes parts. Cependant, si les avis donnés par les journaux peuvent alimenter la controverse, les chiffres ne mentent pas ! Certifié double disque de platine, cet opus n’a pas fini de faire parler de lui.

En effet, il s’est commercialisé à 496 000 copies sur la première semaine de son lancement. En deux mois, l’album a atteint le million d’exemplaires écroulés. Cela le positionne à la première place des ventes aux États-Unis. Encore aujourd’hui, il est distribué à plus de 1,7 milliard de flux sur Spotify.