Nouvelle-Aquitaine : la rentrée s'est globalement bien passée

4 septembre 2018 à 13h27 par Florence Jaillet

La rentrée scolaire a été globalement calme dans l'ensemble de la région, même si quelques petits incidents ont émaillé ce premier jour dans quelques établissements scolaires.

BLACKBOX
Crédit: Pxhere

A Gradignan, au lycée des Graves, les enseignants pourraient être appelés, par la FSU, à faire grève demain, pour dénoncer les sureffectifs dans les classes. 

Au lycée Max-Linder de Libourne, le pensionnat est resté fermé la nuit dernière. Une vingtaine de pensionnaires a du trouver un autre moyen d’hébergement. En cause : aucun agent de sécurité n’a encore été recruté pour remplacer un départ. Une manifestation est prévue jeudi devant l’établissement à ce sujet.

En Dordogne, la cantine de l’école de Belvès a du être installée dans la mairie pour des raisons de sécurité. Un faux plafond menacerait de s’effondrer, de même que dans une salle de classe, dont les élèves sont pris en charge dans une autre section, le temps que des travaux soient engagés.

En Dordogne toujours, des postes supplémentaires ont été attribués, dans le cadre des derniers ajustements décidés par la direction des services départementaux de l’Education nationale. Quatre postes supplémentaires d’enseignants seront octroyés dès cette semaine, notamment pour répondre à une hausse des effectifs. Les postes concernent les communes de Montpon-Ménéstérol, Saint-Médard-de-Mussidan et La Chappelle-Gonaguet. Enfin, le regroupement pédagogique intercommunal de Tocane-Saint-Apre, Montagrier et Saint-Victor, où deux manifestations ont été organisées hier pour demander un poste d’enseignant en plus.

I