Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile

15 avril 2021 à 11h02 Par Aurélia Lebailly
Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile.
Crédit photo : Capture d'écran YouTube

Jugé pour refus d'obtempérer, outrage et rébellion lors d'une interpellation "musclée" dans les rues de la capitale en juin 2020, Moha La Squale vient d'être condamné à six mois de détention à domicile.

Le 18 mars dernier, Moha La Squale était jugé pour "outrage", "rébellion" et "refus d’obtempérer" après avoir tenté de prendre la fuite suite à un contrôle routier dans le XVIIIe arrondissement de Paris en juin 2020. Il avait néanmoins été rattrapé par la suite par la police afin d'être interpellé.

Si la vidéo de son arrestation avait d’ailleurs été largement partagée sur les réseaux sociaux, le rappeur était, à l'époque des faits, sous le coup d’un mandat de recherche suite à un rodéo à moto dans le XXe arrondissement de la capitale. 

Convoqué au tribunal correctionnel de Paris, Moha la Squale s'était donc exprimé à la barre et avait fait part de ses "regrets""Je respecte les forces de l'ordre", avait ainsi déclaré le rappeur qui avait reconnu "à peu près tout" sauf ses insultes qui, selon lui, n'était pas destinées aux policiers.

Six mois de prison à domicile 

Attendu ce jeudi 15 avril, le verdict est tombé. Le tribunal judiciaire de Paris a en effet condamné Moha La Squale à six mois de prison ferme à domicile, sous bracelet électronique. Le rappeur de Créteil a été en outre condamné à verser des amendes entre 400 et 500 euros aux trois policiers des parties civiles. Son avocate se réserve le droit de faire appel.

Par ailleurs depuis septembre dernier, Moha La Squale est visé par les accusations d’au moins de cinq jeunes femmes. Elles ont porté plainte contre l’artiste pour violences volontaires, agressions sexuelles, menaces de mort et séquestration. Une enquête du parquet de Paris est en cours.