Les Français en manque de câlins depuis le début du confinement

5 mai 2020 à 6h16 par Mikaël Livret

En mode pause. Le confinement ne chamboule pas « que » notre quotidien. Il sème aussi la zizanie sous la couette et dans nos relations. 44% des Français affirment ainsi ne pas avoir eu de rapports sexuels lors des quatre dernières semaines, selon une étude.

BLACKBOX
Les Français ont besoin de réconfort, selon une étude.
Crédit: Pexels

Chamboule tout. Depuis la mise en place du confinement le 17 mars dernier, de Paris à Bordeaux, en passant par Lyon, Lille ou Orléans : la France est à l’arrêt. Travail, sorties et moments tendres. Ainsi, selon une étude de l’ifop, 44 % affirment ne pas avoir eu de rapports sexuels au cours des quatre dernières semaines, contre 26 % précédemment.

Les célibataires sont, sans surprise, en première ligne de cette baisse d’activité sous la couette. Dans le détail, 87 % des personnes seules sont concernés (56% avant le confinement). Chez les couples, le constat n’est pas meilleur : 21 % des personnes vivant sous le même toit ne batifolent plus depuis un mois, alors qu'elle n'était que de 10 %, avant les restrictions mises en place.

Le confinement s’arrêtera bien à un moment, mais après… L’étude nous apprend qu’un couple sur 10 va prendre ses distances. Notons également que si le confinement venait à être de nouveau prononcé, pas question de le refaire avec son ou sa partenaire selon 12 % des sondés. Ce sont surtout les femmes qui, si c’était à refaire, voudraient être confinées seules !