La police lui ordonne de faire 300 squats pour non-respect du couvre-feu, il meurt le lendemain

BLACKBOX
Photo d'illustration
Crédit: Pixabay

6 avril 2021 à 15h48 par A.L.

Un homme de 28 ans qui n'avait pas respecté le couvre-feu dans son village de General Trias, situé dans la province de Cavite (Philippines), a été contraint par la police à effectuer 300 squats. Il est décédé quelques heures plus tard.

Darren Manaog Penaredondo, un Philippin de 28 ans, a enfreint le couvre-feu pour acheter de l’eau entre 18h et 5h du matin. Malheureusement, ce dernier est tombé nez à nez avec la police qui l'a forcé, lui et un de ses amis, à effectuer 100 pompes devant la mairie de son village de General Trias, situé dans la province de Cavite (Philippines).

300 squats forcés

La punition ne s'est pas arrêtée là. En effet, les deux hommes ont ensuite été contraints par les gardes à faire des mouvements similaires aux squats. Et s’ils n’étaient pas synchronisés, ils étaient obligés de répéter l’exercice : au total, plus de 300 squats ont donc été effectués par les deux amis.

"Cette journée-là, il a eu du mal à marcher, il rampait", a confié la femme de Darren Manaog Penaredondo sur Facebook, avant d'expliquer que son époux avait ensuite été pris de convulsions et que son cœur s’était arrêté. Il est décédé le lendemain de son arrestation, autour de 22h. Antonio Ferrer, le maire du village, a déclaré sur Facebook qu'une enquête était en cours.

I