Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

L’abus de vidéos pornographiques a un impact négatif sur notre cerveau

12 décembre 2019 à 17h50 Par Armelle R
Le câblage neuronal serait modifié quand on est exposé trop longtemps au porno.
Crédit photo : Pixabay

La pornographie serait mauvaise pour la santé et surtout pour le cerveau et nos neurones. C’est la conclusion d’une étude scientifique.

Depuis l’arrivée d’internet, la consommation de vidéos porno a explosé, et la pornographie est consommée de plus en plus tôt. Le site Pornhub a reçu plus de 33,5 milliards de visites en 2018. Si on pensait que c’était une pratique inoffensive, il s’avère qu’elle a un impact sur le cerveau.

D’après des scientifiques à l’Université de Californie à Los Angeles, il y a un impact au niveau neurologique suite à l’abus de visionnage de vidéos pornographiques. Les conséquences seraient surtout pour la santé mentale et la vie sexuelle des consommateurs. Le câblage neuronal serait modifié quand on est exposé trop longtemps au porno.

Ça peut entrainer une dépression ou encore des problèmes d’érection et l’incapacité d’arriver à un orgasme avec un partenaire réel. Ça modifie aussi le développement moral et relationnel. Au lieu de se tourner vers un partenaire pour combler une envie sexuelle ou physique, l’accro au porno se tourne vers la vidéo. Sans parler de ceux qui reproduisent ce qu’ils voient dans la pornographie, ce qui les rend inaptent a avoir une vraie relation.

Pourquoi les neurones en prennent un coup ? Car la pornographie est un hyper-stimulant notamment avec la libération de la dopamine. Le cerveau ne devrait pas être autant stimulé. On deviendrait autant accro au porno comme aux drogues. Il faut donc en consommer avec modération !