Koh-Lanta : l'émission pointée du doigt par des accusations de maltraitance animale

BLACKBOX
Les candidats tentant d'attraper une murène.
Crédit: TF1

18 mars 2021 à 14h29 par A.L.

Quelques heures après la diffusion du premier épisode de l'émission "Koh-Lanta : les armes secrètes", l'association PETA a vivement dénoncé des actes de maltraitance animale de la part de l'un des candidats.

Le vendredi 12 mars dernier, les téléspectateurs ont pu découvrir le premier épisode du programme Koh-Lanta : les armes secrètes. Seulement voilà. Quelques heures après la diffusion, l'association de défense des animaux PETA France est montée au créneau contre les agissements d'un des aventuriers, Arnaud.

En effet, ce dernier s’est attaqué à une raie en lui lançant une machette. Et bien que le poisson n'ait pas été touché, le candidat s’en est ensuite pris à une murène à l'aide d’un harpon. PETA France s’est ainsi dit "choquée de voir ces actes". "Il s’agit là de pratiques intolérables envers des êtres sensibles, qui, nous le savons bien, ressentent la peur et la douleur", a ajouté l'association. 

Une liste d'animaux à ne pas tuer

Si la polémique a fait grand bruit sur les réseaux sociaux, elle a également fait réagir un ancien candidat, Mohammed, qui était invité ce mercredi 17 mars sur le plateau de TPMP. "C'est un animal qui se rapproche quand même de l'homme, qui est habitué à la présence de l’homme", a déploré l'ex-aventurier. "Avant de nous lancer dans l’île, ils nous donnent un listing d’animaux à ne pas tuer, d’animaux protégés", a également affirmé Mohamed qui avait, de son côté, fait scandale en s'attaquant à une chèvre durant son aventure.

La réaction de Denis Brogniart

Il aura aussi fallu peu de temps pour que Denis Brogniart, l'animateur de Koh-Lanta, réagisse. "À un moment, il faut arrêter ça. On est dans une émission où ils n’ont rien et où on leur dit vous vous servez du milieu naturel pour vivre’", a-t-il déclaré au micro de Sud Radio.

"On ne fait pas le show. Koh-Lanta, c’est montrer ce qui se passe. La recherche de nourriture, ça fait en fait partie (...) Ils sont affamés (...) Ce qui m’amuse, c’est que souvent, l’animal est bien plus fort que l’homme (…) Vous imaginez la faible chance, si vous êtes avec une machette, de tuer une raie...", a déclaré le présentateur. "Les gens n’ont rien et ils doivent se débrouiller seuls. Si en plus on les interdit de pêcher, ils vont manger quoi ? Du sable ? (...) Je suis le premier à défendre la cause animale, mais dans ce cas-là, je pense qu’on est en dehors des clous et en dehors de ce qu’est la protection animale", a conclu la star de TF1.

Quoiqu'il en soit, la PETA a demandé à TF1 de s'engager à "ne plus diffuser des scènes d’une telle barbarie et de se positionner contre la souffrance animale". Pour l'heure, la chaîne n'a pas encore réagi.

I