Covid-19 : Blackbox modifie ses programmes avec plus d'infos et plus de musique -> en savoir plus
Musique

Koba LaD accusé d’homophobie après la publication d’un snap

17 février 2020 à 20h25 Par Bertrand Loppin
« J’suis pas homophobe, essayez pas de me coller cette étiquette. Dieu pour tous. Je cautionne pas le screen qui tourne »
Crédit photo : Capture d'écran YouTube - Clip « La C »

Ce week-end, Koba LaD a publié un snap qui provoque une grande indignation. Plusieurs internautes l’accusent, d’avoir diffusé un message à caractère homophobe. L’intéressé s’en défend alors que plusieurs festivals demandent des explications et envisagent sa déprogrammation.

Koba La D a-t-il complètement dérapé ? C’est la question qu’on est en droit de se poser au regard des faits qui se sont déroulés ces derniers jours. Au centre de la polémique, une publication qu’il aurait mis en ligne dimanche sur son profil Snapchat. Il aurait ainsi partagé une capture d’écran d’un article consacré à l’histoire d’un adolescent américain tué par son père parce qu’il était gay. En bas de la capture d’écran, on peut lire le commentaire suivant : « bien joué » avec des emojis de mains qui se serrent.

 

La publication de cette story a provoqué un déferlement de commentaires homophobes, mais également une importante vague d’indignation. Face à l’ampleur des réactions, Koba LaD  a publié un nouveau message sur Snapchat dans lequel il se désolidarise de la capture d’écran et ajoute ceci : « Bon je vois que ça commence à faire polémique, j’suis pas homophobe, essayez pas de me coller cette étiquette. Dieu pour tous. Je cautionne pas le screen qui tourne. »

 

Loin de se calmer, la polémique a continué d’enfler ce lundi. Koba LaD s’est à nouveau expliqué mais cette fois ci via une vidéo ou il a déclaré : « Je cautionne pas le meurtre, après l’enfant gay franchement… Chacun pour soi et Dieu pour tous ». Koba La D a posté d’autres vidéos mais ses propos embrouillés sont loin d’avoir clarifié les choses et encore moins d’avoir calmé l’indignation de nombreux internautes. S’il reconnaît avoir partagé le screen, il réfute en avoir été l’auteur. Il explique « qu’il était défoncé » au moment ou tout cela s’est produit.

 

Certains ont lancé un appel au boycott de l’artiste et notamment à l’intention des organisateurs de festivals. Koba LaD est programmé sur plusieurs gros événements dans les semaines à venir comme We Love Green à Paris, Garorock à Marmande et le Mainsquare, à Arras. Pour l’heure, le festival Art Rock a déjà publié un communiqué dans lequel les organisateurs expliquent être en contact avec l’équipe de Koba LaD pour obtenir des éclaircissements.