Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Il pirate une ceinture de chasteté connectée et demande une rançon pour libérer le sexe de la victime

13 janvier 2021 à 16h45 Par A.L.
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Un hacker est parvenu à pirater des ceintures de chasteté connectées, prenant en otage le pénis de certains utilisateurs.

La technologie n'a pas que du bon ! Et pour cause... Certains utilisateurs de la ceinture de chasteté pour homme Cellmate se sont retrouvés avec le sexe bloqué à cause de l'appareil piraté à distance par un hacker. "Ton pénis est à moi maintenant", c'est par cette phrase que le pirate a annoncé à l’une de ses victimes qu’il contrôlait désormais son "jouet" servant à emprisonner le sexe pour empêcher les érections. En effet, ce drôle d'objet est une "cage" dans laquelle l’homme glisse son sexe avant de verrouiller le dispositif avec un anneau en acier. L’appareil, vendu comme un jeu de soumission sexuelle, ne possède malheureusement pas de clé physique ou de commande manuelle : son verrouillage se fait par bluetooth via une application pour smartphone

Une demande de rançon

Une autre victime a confié à Vice que le hacker lui avait réclamé une rançon de 0,02 bitcoins, soit environ 567 euros, pour déverrouiller l’appareil. Heureusement, le propriétaire ne portait pas le jouet sexuel sur lui à ce moment-là. "Nous avons découvert qu’à distance, des hackers, peuvent empêcher l’ouverture du verrou Bluetooth, laissant ainsi (le sexe) de l’utilisateur coincé dans l’appareil. Il n’y a pas de déverrouillage physique possible", avait de son côté déclaré Pen Test Partners (PTP), une société britannique spécialisée dans la sécurité. Seuls "une disqueuse ou tout autre outil approprié peuvent libérer l’utilisateur", avait-elle ajouté. Selon les spécialistes, environ 40.000 exemplaires de Cellmate ont été vendus.