Gims explique avec précision les revenus d’un rappeur

BLACKBOX
Gims parle sans détour.
Crédit: Capture d'écran Instagram @Gims

22 janvier 2021 à 9h52 par A.L.

Comment un rappeur gagne-t-il sa vie ? C'est à cette question qu'a souhaité répondre longuement Gims sur une story diffusée sur Instagram.

Si Gims cartonne actuellement avec son nouvel album baptisé Le Fléau qui s'est écoulé à un peu plus de 40 000 exemplaires en une semaine, la star n'hésite pas à se confier sans filtre sur sa vie de rappeur. En effet, c'est dans une story Instagram que le rappeur a longuement expliqué le mécanisme de rémunération des artistes et notamment la façon dont les rappeurs gagnent de l’argent. D'après l'interprète de Bella, les tournées sont la première source d'argent dans l’univers du showbizz.

"Plus la salle est grosse, plus y'a de l'argent"

"Donc on a les concerts. Les concerts représentent l'une des parties les plus importantes, car ça génère énormément d'argent. Cependant, très peu d'artistes ont la chance de jouir d'une grosse tournée. Une tournée, ça commence à partir de 12 dates. Plus la salle est grosse, plus y'a de l'argent, logique", a-t-il expliqué à ses followers. "Y'a plusieurs façon de bénéficier de la Sacem, ce n'est pas juste la radio. Y'a aussi les concerts ! Et c'est très très gros la Sacem des salles de concert, demandez à Soprano", a ensuite lancé le demi-frère de Dadju.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par G I M S (@gims)

"Parlons maintenant de la Sacem télévision (TF1, M6, W9...). C'est clairement le nerf de la guerre pour un artiste, car même en période de Covid-19, la télé continue à tournicoti-tournicota. Je vous souhaite donc de bosser avec TF1", a-t-il déclaré. "Je ne reparlerai plus du streaming, je pense que vous avez compris maintenant que le streaming c'est du Milka. À moins d'être Post Malone ou Drake", a-t-il révélé avec franchise.

"Pour avoir PNL, ça doit avoisiner les 40.000 euros"

Pour rappel, le site StreetPress avait déjà mené sa petite enquête afin d'expliquer comment PNLNekfeu ou encore Ninho peuvent encaisser de grosses sommes d'argent lors des showcases. On apprenait notamment que les tarifs demandés par les stars du rap français varient de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers d’euros. "Pour avoir PNL, ça doit avoisiner les 40.000", expliquait le manager média et événementiel de l’agence Yard. "Si certains artistes peuvent avoir du mal à être programmés en salle de concert", ils se tournent alors vers des festivals ou des showcases dans des clubs ou des chichas.

Un énorme business pour les rappeurs qui, pour les moins connus, touchent entre 500 et 2.000 euros par évènement. En effet, plus leur notoriété est grande, plus le tarif s'envole. Des artistes comme ceux de 13 Block demandent ainsi 10.000 euros minimum, tandis que SCH aura plutôt un tarif compris entre 15 et 23.000 euros. Enfin, en top du classement, Heuss l’Enfoiré ou Ninho, empochent aux alentours de 25 à 30.000 euros pour une seule prestation. Autre solution pour monter sur scène : les festivals. Ainsi, un artiste connu, mais pas en tête d'affiche, peut être payé 50.000 euros. Pour sa part, Nekfeu empocherait autour de 100.000 euros, un tarif en dessous de celui de NTM qui dépasseraient cette somme pour se produire à un festival.

I