Faux pénis, urine de bébé, Mike Tyson dévoile ses astuces pour tricher aux contrôles antidopage

9 novembre 2020 à 16h40 par A.L.

Alors que Mike Tyson doit remonter sur le ring fin novembre pour un combat d'exhibition contre Roy Jones, le boxeur vient aujourd'hui de se confier sur ses astuces pour tricher lors des contrôles antidopages durant sa carrière.

BLACKBOX
Le boxeur raconte comment il trichait lors des contrôles antidopage.
Crédit: Capture d'écran Instagram © Mike Tyson

Le moins que l'on puisse dire c'est que Mike Tyson n'a pas la langue dans sa poche ! Alors qu'il doit remonter sur le ring le 28 novembre prochain pour un combat d’exhibition contre Roy Jones, celui que l'on baptise "Iron Mike" vient une nouvelle fois de régaler ses fans grâce à une interview avec Hotboxin’. En effet, l'ancien boxeur de 54 ans a notamment confié qu’il avait plusieurs techniques pour passer les tests antidopages, étant donné qu'il a souvent été testé positif au cannabis, avec notamment une amende de 200.000 dollars lorsqu’il était professionnel.

Urine de bébé et faux pénis

Pour cela, le sportif a avoué qu'il utilisait l’urine de son bébé, celle de sa femme ou encore un "whizzinator", soir un faux pénis relié à une seringue contenant de l’urine. "C’était génial. Je mettais l’urine de mon bébé. Une fois, j’ai utilisé celle de ma femme et ma femme m’a dit 'Bébé, tu ferais mieux d’espérer que les résultats ne reviennent pas avec ceux d’une personne enceinte, ou quelque chose comme ça'. Du coup, je me suis dit qu’on n’allait plus utiliser son urine, mais celle de l’enfant. Parce que j’ai eu peur que la pisse revienne avec des résultats d’une personne enceinte", a-t-il alors révélé avec humour. 

I