Enfermé nuit et jour sur un balcon, le chien de Leto placé dans un refuge : le rappeur s’explique

BLACKBOX
Leto et son chien dans le clip "Paris c'est magique".
Crédit: Capture d'écran YouTube

22 février 2021 à 8h30 par A.L.

Ce vendredi 19 février, la police et l'association Action protection animale sont intervenues et ont retiré à Leto la garde de son chien de 11 mois qui vivait sur un balcon d'un mètre carré à Paris. Le rappeur est aujourd'hui visé par une plainte pour abandon volontaire et acte de cruauté.

Ce vendredi 19 février, Leto a été visé par une plainte déposée au commissariat du 15e arrondissement de Paris par l’association Action protection animale, pour abandon volontaire et acte de cruauté envers un animal, comme le rapporte Le Parisien. En effet, son chien, un American Staff de 11 mois aperçu dans son clip Paris c'est magique, a été retrouvé sur un balcon d'un mètre carré chez le frère de Leto, où il était enfermé nuit et jour selon le quotidien national. Ce sont les voisins qui ont donné l'alerte en entendant le chien nommé Captain "hurler à la mort".

"Tous les voisins l'entendaient pleurer quotidiennement, cela durait depuis le mois de septembre", a ainsi expliqué Anne-Claire Chauvancy, la présidente d'Action protection animale, précisant que le balcon était "insalubre" avec des "urines et excréments" qui jonchaient le sol. "Quand on lui a ouvert, il était surexcité à l'idée de sortir. C'est un Staff tout en muscles qui a besoin de se dépenser", a-t-elle ajouté. 

"Ça a été un faire-valoir"

"Ça a été un faire-valoir. Quand il n’en a plus eu besoin, il ne s’en est plus occupé", a continué Anne-Claire Chauvancy, évoquant le fait que le chien avait déjà fait quelques apparitions dans les clips du rappeur. Face à cette polémique, Leto est sorti du silence sur Twitter ce samedi soir. "Je tenais à rétablir la vérité suite aux accusations parues dans Le Parisien aujourd’hui. Y’a 7 mois, j’ai du donné mon chien à une nouvelle famille. Cette famille n’a jamais fait les démarches pour en déclarer la propriété. Je découvre comme vous les atrocités qu’il subit depuis", a-t-il expliqué. 

Si un refuge a pris en charge Captain, Leto encourt jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende

I