Coronavirus : les réseaux sociaux pour oublier le confinement

3 avril 2020 à 7h19 par Laure Deville

Le groupe Facebook « Wanted Community Bordeaux » est aujourd'hui un vrai lieu d'échanges.

BLACKBOX
La solidarité s'organise sur les réseaux sociaux. Photo d'illustration.
Crédit: pixabay

En cette période de confinement, nous utilisons beaucoup les réseaux sociaux.  Le groupe « Wanted Community Bordeaux » sur Facebook regroupe 150 000 personnes qui échangent sur divers sujets.

« Au début de l’épidémie, c’était beaucoup de questions autour du virus, aujourd’hui, cela a changé. Il y a beaucoup d’entraide. », nous explique Jérémie Ballarin un des fondateurs du groupe à Bordeaux. De nombreux messages sont diffusés notamment pour permettre au personnel soignant de trouver un logement près de leur lieu de travail. 

Le groupe recense aussi toutes les initiatives locales.

« Il y a aussi beaucoup d’humour et nous on trouve cela important de rire aussi de cette situation même si nous n’avons pas tous le même humour ».

En temps normal, les gens peuvent librement poster des messages sur le groupe. Aujourd’hui, afin d’éviter les « fake news », Jérémie Ballarin et ses équipes ont  mis en place une approbation avant publication. Ils travaillent en collaboration avec la mairie de Bordeaux.

I