Beyoncé a sa propre rue en Belgique ! (Photo)

10 novembre 2017 à 15h05 par Aurélie AMCN

Le statut de diva de Beyoncé a inspiré une association belge qui a ainsi décidé de rebaptiser plusieurs noms de rues. Découvrez comment le nom de la chanteuse est devenu une nouvelle adresse bruxelloise⬦

BLACKBOX
Crédit: Beyoncé x H&M

Si le rappeur French Montana a aujourd’hui sa propre journée dans la ville de Miami, en Floride, ou encore que la chanteuse Rihanna dispose de sa propre avenue sur l’île de la Barbade dont elle est originaire, Beyoncé n’est pas en reste. À un détail près…. En effet, les habitants de la ville de Bruxelles ont récemment eu la surprise de constater que plusieurs de leurs célèbres rues ont été rebaptisées. Et pour cause, dans la nuit de mercredi à jeudi, l’association ‘’Noms Peut-Être’’ a placardé de nouveaux panneaux de rues dans le très populaire quartier des Marolles. 

Là où autrefois, il y avait des noms de grands hommes, il y a désormais les noms de grandes figures féminines de la politique, de la science ou du divertissement. Et sans surprise, le nom de la chanteuse Beyoncé figure sur ces nouveaux panneaux ! « Le but de cet événement est de faire mieux connaître les grandes femmes belges et étrangères au public bruxellois et de sensibiliser à l’invisibilité des femmes dans nos espaces publics et dans l’histoire, mais aussi de donner des modèles positifs à toutes les Bruxelloises », peut-on ainsi lire sur le blog de l’association ‘’Noms Peut-Être’’. C’est donc ainsi que l’interprète de Drunk In Love est devenue une adresse (non-officielle) en Belgique. 

Ce n’est pas la première fois que Beyoncé reçoit un si un bel hommage. Récemment, à l’occasion de son 36ème anniversaire, les femmes de sa famille et de son cercle d’amis, de Blue Ivy à sa maman Tina, en passant par Michelle Obama ou encore Serena Williams, se sont prêtées à une séance photo de plus originales au cours de laquelle elles se sont toutes grimées en Beyoncé en adoptant son iconique look du très emblématique clip Formation. Une initiative qui avait largement touché l’interprète de Pretty Hurts qui s’était alors empressée de partager les clichés sur ses réseaux sociaux et sur son site internet.

I