Musique

Aya Nakamura : caricaturée par Kev Adams (Vidéo)

28 mai 2019 à 18h30 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Aya Nakamura

Aya Nakamura inspire les internautes et les peoples. Après de nombreuses parodies et autres reprises, la chanteuse est aujourd’hui caricaturée par l’humoriste Kev Adams.

Aya Nakamura est le nouveau phénomène de la pop urbaine française. Ses chansons sont sur toutes les lèvres, de Djadja à Copines en passant par Comportement. Elle est d’ailleurs la « chanteuse préférée en ce moment » de Kev Adams. Alors inévitablement, l’humoriste de 27 ans a souhaité lui rendre un petit hommage sur la scène de son dernier spectacle en parodiant ses chansons et caricaturant son attitude. Une séquence qu’il vient même de partager sur son compte Instagram (vidéo ci-dessous).

Le sketch démarre avec un Kev Adams se dandinant et chantant « ça, c’est mes coupines », face à un public déjà hilare. « Trois minutes trente, la chanson, c’est que ça », ajoute-t-il, sur le ton de l’humour. Et comme il « la kiffe tellement », il avoue avoir parfois envie d’utiliser les expressions de son idole dans la vie de tous les jours, comme lorsqu’il sort en boîte avec ses amis.

L’acteur aperçu dans le film Les Profs enchaîne ensuite avec le titre Pookie, le nouveau single d’Aya Nakamura, qu’il renomme même « Kayanakamura » en clin d’œil à Nikos Aliagas qui avait écorché le nom de l’artiste en pleine cérémonie. « D’habitude, les chanteurs, ils trouvent une chanson. Ils la font en yaourt, après ils écrivent les paroles et ils enregistrent la chanson. Elle, elle donne en yaourt, rien à foutre », se moque-t-il des paroles de la chanson. Toutefois, il conclut sa prestation en assurant qu’« elle est trop forte ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kev Adams (@kevadams) le

Un humour qui a aussitôt séduit les internautes. La principale concernant n’a toutefois pas encore réagi à cette nouvelle parodie. Il faut dire qu’Aya Nakamura semble très occupée actuellement, entre sa nomination aux BET Awards ou encore sa couverture pour The New York Time Magazine, sans oublier sa tournée des festivals démarrant le 1er juin prochain au We Love Green de Paris.