Musique

Accusé d’homophobie et de racisme, Roméo Elvis prend enfin la parole

19 juillet 2019 à 12h00 Par A.L.
Crédit photo : Roméo Elvis

Le rappeur Roméo Elvis était sous le feu des critiques depuis 2017 après avoir eu des propos homophobes et racistes. Deux ans plus tard, il vient de s'excuser sur Instagram.

On ne le présente plus. Roméo Elvis, le frère de la désormais célèbre chanteuse Angèle, s'est imposé à la vitesse de l'éclair dans le monde du rap avec son dernier album Chocolat, sorti en avril 2019, et notamment son nouveau single Soleil. Pourtant, au-delà de sa notoriété, le rappeur était pointé du doigt depuis de longs mois suite à des propos polémiques qu'il avait eu lors d’un freestyle en 2017. En effet, il y revendiquait son droit d'utiliser les termes "pédé" et "négro" lorsqu'il le souhaitait. "Les gens sont un peu stressés ces derniers temps et on joue un peu sur les mots. Les chansons de pédé dans les oreilles pour me mettre dans mon élément (...) Tu t'es arrêté sur le pédé, tu aimerais que je dise homo, pourtant j'ai entendu des pédés appeler des pédés avec le mot pédé sans que ça offense les gens (...) C'est comme pour le truc avec négro alors que j'ai des amis négro et pédés qui aiment qu'on les appelle comme ça", rappait-il alors.

Ses excuses publiques

Si le rappeur belge avait rapidement été au coeur d'une polémique, ses propos étant jugés homophobes et racistes, il avait décidé de garder le silence. Pourtant, il y a quelques jours, Roméo Elvis a enfin décidé de prendre la parole pour s'excuser, en publiant une tribune sur son compte Instagram. "Ce truc me pèse depuis trop longtemps", débute-t-il avant d'enchaîner. "En 2017 (...) j'ai interprété un freestyle dans lequel j'utilise des mots choquants pour essayer de parler d'un sujet qui me tenait à cœur. Malheureusement je m'y suis mal pris et le message qui est passé était à l'opposé de mon intention. Après la première avalanche de tweets en 2018, j'ai senti le besoin de m'expliquer et de m'en excuser publiquement. J'en ai parlé à mon management et on m'a conseillé de laisser le truc s'éteindre tout seul… J'aurais peut-être dû les écouter sur ce coup-là. Moi j'ai peur que ça ne s'éteigne jamais et en réalité, je le vis vraiment mal. Alors voilà quelques lignes pour vous…"

Il poursuit : "J'ai jamais voulu revendiquer le droit d'utiliser des mots qui ne m'appartiennent pas. Chacun à son histoire et sa sensibilité. Non, je n'ai jamais appelé un noir "négro" ou un homo "PD" que ce soit clair. Ce jour-là j'ai fait l'erreur de penser que c'était une évidence pour tout le monde, que ma voix n'avait pas de poids, que ce serait anecdotique… J'écris pas ce texte pour me justifier, je sais aujourd'hui que ce n'était pas la bonne chose à faire et j'ai juste envie qu'on le sache. J'ai conscience que ma voix pèse aujourd'hui et je veux propager un message positif, encourager les gens à être ou à devenir ce qu'ils sont et non pas à créer des polémiques. Ça a toujours été mon but et je regrette amèrement d'avoir créé la confusion, j'ai même du mal à y croire. Aujourd'hui je veux que ce soit clair : je suis l'ennemi du racisme, de l'homophobie et de l'intolérance comme toute personne censée sur cette foutue planète." Il conclut : "Beaucoup d'amour de la part d'un homme maladroit. Pardon à tous ceux que j'ai blessé. Sincèrement Roméo."

Des excuses qui ont laissé les internautes plus que mitigés. Tandis que certains applaudissent son geste, d'autres restent dubitatifs face à ce mea culpa arrivé un peu tard... Espérons que les fans ne tiennent pas rigueur à celui qui fera la tournée des festivals cet été.