Guerre en Ukraine : l'association Ukraine Amitié mobilisée plus que jamais

Les membre de l'association Ukraine Amitié en mai dernier
Les membre de l'association Ukraine Amitié en mai dernier
Crédit: Facebook Ukraine Amitié

24 février 2023 à 17h20 par Élodie Quesnel

Le 24 février 2022, l'Ukraine se réveillait sous les bombes russes. Un an plus tard, le conflit n'est pas terminé. En Gironde, la solidarité s'est de suite mise en place avec les Ukrainiens expatriés. C'est le cas de l'association Ukraine Amitié à Bordeaux qui depuis un an se mobilise pour le pays.

"Nous avons deux métiers à plein temps. Celui qui nous permet de vivre et celui pour l'association". Depuis un an, Olga Voubnov partage son temps entre son travail d'infirmière libérale, sa famille et l'activité autours de l'association bordelaise Ukraine Amitié, dont elle est la vice présidente. Depuis un an, son quotidien, comme celui des autres membres de l'association a été totalement bouleversé. Dans la nuit du 23 au 24 février 2022, le président russe, Vladimir Poutine, lancait une offensive militaire pour annexer l'Ukraine. Le combat qu'il pensait facile s'est finalement enlisé et reste toujours d'actualité, un an après.

Ukraine Amitié, un maillon de la chaîne humanitaire

Dès les premiers bombardements russes, à des milliers de kilomètres de leur pays d'origine, les membres de l'association bordelaise se sont très vite organisés pour envoyer des dons et accueillir au mieux les premiers réfugiés. "Depuis le début du conflit, on enchaine les initiatives pour aider au mieux notre pays", explique Olga. "On a fait beaucoup d'humanitaire en envoyant neuf camions remplis de matériel. On est aussi en contact avec des associations sur place à qui l'on fait des dons financiers pour qu'elles puissent acheter du matériel pour les soldats. Pas des armes, bien sûr, mais de quoi les aider dans leur quotidien." Pour ça, des cagnottes sont en place sur le site Hello Asso. Un concert sera aussi proposé ce vendredi soir à Pessac, la recette sera reversée entièrement à l'Ukraine.

Un espoir de voir la paix revenir d'ici l'été

Dès le début du conflit, de nombreux ukrainiens ont trouvé refuge en Gironde. Aujourd'hui, selon les dernier chiffres, ils seraient 2000 à être restés dans le département. De nombreuses familles, principalement des mères et leurs enfants, les hommes étant restés au front, sont repartis dans leur pays après avoir passé plusieurs mois en France. "Ils ont repris leur vie là-bas, avec la reprise de l'école en septembre. Se sont des famille qui habitent des zones qui n'ont pas été trop bombardées. Dans les zones où tout a été détruit, les familles sont restées en Gironde et commencent à imaginer leur avenir ici."

Pour Olga, cette année de conflit a révélé un caractère bien spécial des Ukrainiens. "C'est leur courage qui a été révélé au grand jour. Là-bas, en tenant tête aux Russes. Et ici, en gardant toujours le positif alors qu'ils ont vécu des choses horribles, qu'ils ont tout perdu et qu'ils doivent ré-apprendre à vivre dans un pays qui n'est pas le leur."

Un an après le début du conflit sur le sol ukrainien, Olga reste persuadée que l'issue sera positive pour son pays d'origine. "L'Ukraine gagnera à 100% cette guerre, c'est sur. Maintenant certains pensent que le conflit cessera avant l'été avec la livraison des armes aux soldats ukrainiens. En tout cas, j'ai bon espoir de pouvoir partir voir mes grands-parents cet été."

Une marche en soutien pour l'Ukraine se tiendra ce samedi 25 février au départ de la Victoire à Bordeaux,  à 14h, à l'initiative d'Ukraine Amitié.