Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Une compote à la pomme "testée positive" à la Covid-19, comment est-ce possible ? (vidéo)

21 décembre 2020 à 17h18 Par A.L.
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Depuis quelques jours, une vidéo virale sur les réseaux sociaux montre un test antigénique, qui est donc censé réagir au Sars-CoV-2, afficher un résultat positif pour de la compote de pommes. Explications.

Alors que fausses informations sur la Covid-19 ne cessent d'être publiées sur les réseaux sociaux, depuis quelques jours, une vidéo partagée des milliers de fois sur la toile dévoile la réalisation d'un test antigénique dans une compote de pommes. Verdict ? L'aliment serait testé "positif" au SARS-CoV-2. Un exemple utilisé par de nombreux internautes pour démontrer le manque de fiabilité des tests antigéniques de dépistage du nouveau coronavirus.

Du coronavirus dans la compote ?

Pourtant, comme l'ont expliqué plusieurs experts à l'AFP, les tests sont uniquement conçus pour détecter le virus dans le type de prélèvement pour lequel ils ont été évalués, soit sur les humains. Ainsi, les faire "tester" autre chose, comme de la compote, ne prouve rien selon les scientifiques interrogés. "Notre tâche est de nous assurer que le test fournit des résultats fiables chez l'homme. L'appliquer à des produits alimentaires ne signifie pas qu'il y a un doute sur sa validité pour détecter le Sars-CoV-2", a expliqué le porte-parole du laboratoire MEDsan, Kai Markus Xiong.

Selon les scientifiques, l'acidité trop élevée de la pomme ou du Coca-Cola (utilisé dans une autre vidéo, ndlr) faussent les conditions du test et donc son résultat. Cité par Libération, Frédéric Altare, directeur du Département d’Immunologie au Centre de recherche en cancérologie et immunologie Nantes-Angers (CRCINA), a fait la comparaison avec un test de grossesse, censé être utilisé avec de l’urine et qui pourrait néanmoins réagir avec un autre liquide. "Si ça marchait avec du jus de citron, ça ne veut pas dire que le citron est enceinte, ça veut juste dire que comme les tests sont basés sur une réaction chimique — les réactions chimiques étant sensibles à tous ces facteurs-là (pH, température de l’urine) — et bien si on tombe sur le facteur qui la fait réagir, ça sera non spécifique mais ça pourra la faire réagir quand même", a-t-il expliqué.