Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Orelsan est bientôt un homme marié !

04 août 2020 à 10h40 Par A.L.
Orelsan va se marier.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Orelsan

Orelsan, Aurélien Cotentin de son vrai nom, devrait bientôt se marier à Ahelya, sa compagne depuis plus de dix ans. L’affichage public aux abords de la mairie de sa ville natale, Caen, en Normandie, a en effet dévoilé les bans du mariage avec le nom du rappeur.

Orelsan est un homme comblé : il va se marier ! Très discret sur sa vie privée, le rappeur n'a pas officiellement annoncé la nouvelle. Pourtant, comme le dévoile Ouest Francel'affichage public des bans sur les murs de la mairie de Caen, d'où il est originaire, a affiché son nom, le 24 juillet dernier, dans la partie des futurs mariés. Mais depuis, la publication de mariage a été retirée, comme le révèle Actu.fr. Cela peut en effet arriver dans le cadre d’une dispense effectuée auprès du Procureur de la République pour le motif de "notoriété de l’un des futurs époux qui susciterait un éventuel trouble à la tranquillité et l’ordre public" inscrit au Code civil. Si la mairie de Caen refuse de donner quelconque indice sur la date de l’événement, préférant indiquer que le mariage doit se tenir dans un délai d’un an, on sait d'orès et déjà qu'Orelsan va s'unir avec sa compagne de longue date, Ahelya Randriambolaina.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par OrelSan (@orelsan) le

Une rencontre sur MSN

Selon Ouest France, le mariage entre les deux tourtereaux aurait dû avoir lieu il y a des mois, mais le confinement a décalé l'évènement. "Ça fait huit ans que l'on est ensemble. Mais on s'est rencontrés sur MSN bien avant, à l'époque de mon premier album. On n'est pas sorti ensemble tout de suite. Tout le monde nous dit qu'on se ressemble. Elle est assez calme, on vient du même coin, je suis content de rentrer à la maison, pour retrouver quelqu'un avec qui je suis bien", avait confié l'interprète de Rêves bizarres au Parisien, en juillet 2018. On leur souhaite tout le bonheur du monde !