Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Moha La Squale : une ex-petite amie le critique de « grand malade » dans une vidéo

07 septembre 2020 à 10h40 Par A.L.
Moha La Squale en pleine tourmente.
Crédit photo : Capture d'écran YouTube

Depuis ce week-end, Moha La Squale est au coeur d'un véritable scandale. Le rappeur est notamment accusé de viol et de violence conjugale par d'anciennes petites amies.

En juin dernier, le 18ème arrondissement de Paris assistait à l'arrestation du rappeur Moha La Squale, Mohamed Bellahmed de son vrai nom, qui était placé en garde à vue pour refus d'obtempérer, violence sur agent de la force publique et rébellion. En effet, les forces de l'ordre se sont rendus compte qu’il faisait l’objet d’un mandat de recherche pour refus d’obtempérer aggravé lors d'un contrôle routier qui a eu lieu quelques semaines avant cette interpellation, selon une source policière. Aujourd'hui, nouveau scandale pour le rappeur. Depuis ce week-end, de nombreuses femmes qui l'ont côtoyé l'accusent d'agressions sexuelles, d'emprise psychologique, de menaces et de violences conjugales. Ces dernières ont en effet pris la parole sur les réseaux sociaux suite au témoignage de l'une d'entre d'elles, le 6 septembre dernier, qui a expliqué avoir été sexuellement agressée par l'artiste lorsqu'elle était au collège.

"Il était ultra irrespectueux avec moi. Disons que si moi ça été, j'ai pas mal de gens que je connais qui ont connu des choses très graves vis à vis de lui. C'est un grand malade, c'est la seule chose que je dirais", a ainsi expliqué cette première jeune femme appelée Romy. "Vos rappeurs violents qui font des sons de love, et qui séquestrent des meufs et frappent leur go, on adore que ce genre de pourriture soit streamer à fond", a-t-elle aussi écrit en mentionant Moha La Squale et l'une de ses chansons Luna.

Cette fameuse "Luna", une des anciennes compagnes de Moha La Squale à qui il a dédié ce morceau, a, à son tour, pris la parole. Un texte publié sur les réseaux sociaux qui a ensuite été reposté par Lena Simonne, la petite amie de Romeo Elvis. 

Si les femmes évoquent chacune leur tour des cas de "violence", mais surtout de "viol", de "séquestration" et même de "tentative de meurtre", pour l'heure, celui qui vient d'annoncer que son deuxième album solo L’appache sortirait le 18 septembre, n'a pas encore répondu à ces graves accusations.