Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Divertissements

Les larmes d'Ariana Grande sur scène à Paris

08 juin 2017 à 17h59 Par Rédaction

Ça n'a pas dû être simple pour Ariana Grande de reprendre la route et de relancer sa tournée après l'attaque terroriste de Manchester. La reprise du "Dangerous Woman Tour" c'était le 7 juin à Paris.

Hier soir c’était la reprise de la tournée d’Ariana Grande à Paris à l’AccorHotels Arena. Deux semaines après l’attentat de Manchester faisant 22 morts, Ariana Grande retrouvait ses fans pour la suite de la tournée « Dangerous Woman Tour ».

Après le traumatisme qu’elle a vécu, Ariana Grande a eu beaucoup de courage pour remonter aussi vite sur scène. L'événement a évidemment comblé les fans, qui ont rempli la salle de concert. Comme elle la chanteuse l'a rappelé sur scène, « Nous ne laisserons pas la haine l’emporter ».

Il était 21h15 quand Ariana Grande est apparue sur la scène, sous les cris d’excitations du public présent. En bustier noir et bottes, elle a lancé « We gonna be alright ». Tout au long de la soirée, elle a enchaîné ses plus gros tubes tels que « Everyday », « Let Me Love You », « One Last Time », ou encore « Into You ». À seulement 23 ans, Ariana Grande a fait le show et a fait passer une soirée inoubliable à tous les jeunes qui ne rêvaient que de cette date depuis des mois. Comme à Manchester, et malgré le terrible drame qui a eu lieu ce-soir là, ils étaient des milliers d’adolescents accompagnés de leurs amis et leurs parents.

Autre moment fort du concert, la reprise de « Somewhere only we know », la ballade du Magicien d’Oz sortie en 1939. Ariana Grande l’avait déjà interprété dimanche lors du concert de charité « One Love Manchester ». Elle a d’ailleurs décidé de le sortir en single pour aider les familles des victimes. Pour inclure le morceau, la setlist a été modifiée et le temps s’est suspendu un instant. Sur grand écran, le symbole rose et noir de Manchester cette ballade sublime a retenti dans la salle.

Pendant le concert, l'artiste a évidemment interprété "One Last Time", la chanson devenue l'hymne hommage aux victimes de Manchester. Ariana a dédié cette chanson aux 22 victimes. "Celle-là est pour mes 22 anges", a-t-elle dit sans s'étendre davantage sur le sujet. Des paroles lourdes de sens qui ont ému la salle entière. La chanteuse n’a pas pu retenir ses larmes en l’interprétant.