Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

"Les chiffres c'est juste des médailles souvent trafiquées" : Niro pousse un coup de gueule

17 mars 2021 à 12h01 Par A.L.
Niro est très agacé et l'a fait savoir !
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @niro_compteofficiel

Très remonté contre l'importance donnée au nombre de vente dans le rap, Niro a poussé un énorme coup de gueule en story Instagram ce lundi 15 mars.

En octobre dernier, Niro frappait très fort en annonçant à ses fans qu'il allait sortir un EP de cinq titres par mois pendant 9 mois. Au programme ? Deux feats par EP : un avec un artiste déjà connu dans le rap français, ainsi qu’une collaboration avec un newcomer

En effet, le rappeur a décidé de collaborer avec les chercheurs de l'équipe Sony CSL qui travaillent sur un système d'intelligence artificielle. L'objectif ? Mettre les algorithmes au service de la créativité des artistes pour les pousser encore plus loin. Si le premier EP, en feat avec PLK et Scarla LR, est donc sorti en février dernier, Niro refuse aujourd'hui de penser que les chiffres de vente font le talent d'un artiste. Au point même de s'agacer contre ceux qui pourraient le croire.

Le coup de gueule de Niro 

En effet, c'est dans une story diffusée sur Instagram ce lundi 15 mars que Niro s'est énervé contre le business autour des chiffres de ventes. "700 000 albums vendus au total, juste à la sueur de ma plume, sans radios (sauf indé), sans grosse machine marketing derrière et surtout sans tricher. Les chiffres c'est juste des médailles, très souvent trafiquées d'ailleurs", a-t-il ainsi balancé après avoir partagé les chiffres de ses projets. 

"Donc arrêtez d’écouter la musique pour les ventes… Moins vendre ne veut pas dire être moins fort", a ensuite conclu le rappeur.

Ce n'est pas la première fois que Niro aborde ce sujet délicat. En janvier dernier, il déclarait déjà : "Se faire un avis sur les artistes en fonction de leurs chiffres (souvent truqués), ça s'appelle écouter de la musique avec son cul ...". Voilà qui a le mérite d'être clair !