Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Deux femmes oubliées sur une aire d’autoroute par un chauffeur de bus !

15 août 2020 à 18h45 Par Aurélie AMCN
Les deux amies sont restées bloquées sur une aire d'autoroute en pleine nuit...
Crédit photo : Flixbus officiel

En pleine nuit, deux Parisiennes ont été oubliées sur une aire d'autoroute près de Rouen par un chauffeur de bus Flixbus.

Sophie et Gaëlle se souviendront très longtemps de leur séjour en Bretagne ! Ces deux amies originaires de Paris sont parties passer un week-end à Saint-Malo. Pour le trajet retour, elles ont embarqué dans un FlixBus à destination de la gare de Paris-Bercy. Un trajet de 7 heures, en pleine nuit.

Aux alentours de 22 heures, le chauffeur du bus s’arrête sur une aire d’autoroute de l’A13, à environ 30 km de Rouen, et descend. « Il a marmonné quelque chose, tout le monde s’est regardé sans avoir trop compris et, petit à petit, les gens sont sortis. Moi, j’avais entendu un ‘’15 minutes de pause’’ », raconte l’une des jeunes femmes au Parisien. Les deux amies en profitent donc pour aller aux toilettes et aller acheter une bouteille d’eau. « En tout, on a dû prendre 10 minutes, grand max », se souviennent-elles. Sauf qu’à leur retour sur le parking : plus de bus !

SEULES, EN PLEINE NUIT, SUR UNE AIRE D’AUTOROUTE

Rapidement, la panique s’installe. Sophie et Gaëlle réagissent pourtant assez rapidement et tentent de joindre leur chauffeur. En vain. Elles essaient ensuite de contacter FlixBus au téléphone puis par mail. Mais là encore, c’est « silence radio ». Désespérées, elles retournent à la boutique de l’air d’autoroute où une caissière se propose de les aider en lançant d’abord un appel pour savoir s’il y a d’autres passagers oubliés puis en contactant ensuite la gendarmerie. Malheureusement, les gendarmes ne peuvent rien pour elles.

Les deux jeunes femmes décident donc de s’organiser seules : missionner un ami sur Paris pour récupérer leurs affaires restées dans le bus et prévenir les parents de Gaëlle résidant à Saint-Germain-en-Laye afin de venir les récupérer sur cette aire d’autoroute 1h30 plus tard. Le tout, en pleine nuit. « J’ai cru que j’allais pleurer, mais quand tout s’est dénoué, on a toutes les deux été prises d’un fou rire ! », confie Sophie.

Aujourd’hui, les deux amies réclament un dédommagement à la compagnie FlixBus, car cet incident a coûté beaucoup d’argent : « On a payé nos billets 50 € en tout, notre ami a dû payer un Uber, les parents de Gaëlle ont dû payer les péages… Sans compte l’angoisse que ça a généré ! ». Contacté par nos confrères, Flixbus a expliqué que « le conducteur en question a effectivement annoncé une pause de 15 minutes. Des passagers lui ont signé qu’il manquait des personnes, alors il a attendu 4 minutes supplémentaires (…). C’est comme pour le train, c’est la responsabilité du client d’être à l’heure ».