Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Des chercheurs déclarent avoir trouvé le remède contre la gueule de bois

31 août 2020 à 10h20 Par A.L.
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Le remède contre la gueule de bois a-t-il enfin été découvert ? C’est ce qu’affirment en tout cas des chercheurs finlandais qui pensent avoir trouvé la molécule miraculeuse contre les soirées trop arrosées. Explications.

Maux de tête, vomissements, vertiges... Qui ne s'est jamais réveillé avec une monstrueuse gueule de bois après une soirée un peu trop arrosée ? Si cet état résulte du comportement d'un individu qui a trop bu, des chercheurs finlandais des universités d’Helsinki et de Finlande ont récemment annoncé avoir trouvé la solution miracle pour éviter d’avoir à subir les effets indésirables suite à une consommation excessive d’alcool. En effet, les scientifiques ont publié leurs résultats le 18 août dernier dans l’Oxford Academic journal of Alcohol and Alcoholism.

La cystéine, une molécule miraculeuse

D'après les chercheurs, la consommation de suppléments contenant de la cystéine, qui est un acide aminé produit naturellement par le corps humain, pourrait permettre d'amoindrir les symptômes de la gueule de bois. Pour en venir à ce résultat, les scientifiques ont sélectionné des volontaires en bonne santé pour réaliser une expérience lors de laquelle ils ont été en gueule de bois. Au total, 19 hommes ont avalé au hasard des comprimés de placebo et de L-cystéine. Leur dose d'alcool inégérée auparavant était de 1,5 g / kg, et a été consommée pendant 3 heures. Résultat ? "Les principaux résultats basés sur une analyse corrélationnelle ont montré que la L-cystéine prévient ou atténue la gueule de bois, les nausées, les maux de tête, le stress et l'anxiété”, ont ainsi noté les auteurs de l’étude, ajoutant : "dans l'ensemble, ces effets de la L-cystéine sont uniques et semblent avoir un avenir dans la prévention ou le soulagement de ces symptômes nocifs ainsi que dans la réduction du risque de dépendance à l'alcool”.

"Ça va probablement aider certaines personnes et d'autres un peu moins. Cela dit, on ne s'attend pas à ce que tout le monde commence à boire beaucoup, fête jusqu'à 4 h du matin et se lève frais comme une rose", s'est amusé Markus Metsälä, professeur au département de chimie de l'université d'Helsinki au média Iltalehti. "D'un autre côté, ça pourrait poser un risque qu'une personne boive encore plus, faute de craindre la gueule de bois", a-t-il poursuivi. En effet, quoiqu'il en soit l'alcool reste dangereux pour la santé et est à consommer avec modération !