Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bordeaux : le parking des Salinières prêt pour sa réouverture

07 octobre 2020 à 06h00 Par Florence Jaillet
Les derniers ajustements sont en train d'être faits en vue de la réouverture.
Crédit photo : Rédaction WIT FM

La commission de sécurité est attendue en fin de semaine prochaine. C'est elle qui devra décider si l'infrastructure peut rouvrir au public. Date envisagée si tous les voyants sont au vert : le lundi 19 octobre prochain.

L'incendie du parking des Salinières, le 18 mai 2019, avait ravagé l'infrastructure et endommagé ou détruit près de 400 véhicules. Coût des dégâts : 10 millions d'euros.

Après un an et demi de travaux, malgré deux mois d'arrêt pour cause de confinement, l'infrastructure est dans les starting-block pour accueillir les usagers et riverains. Le passage de la Commission de sécurité, en fin de semaine prochaine, est attendu avec impatience par Xavier Heulin, le président d'Urbis park services, filiale du groupe Transdev qui gère le parking des Salinières.

Une sécurité incendie largement renforcée

Ce nouveau parking flambant neuf "a tout un dispositif, d'abord de sécurité incendie, renforcé avec un spinkler, un système d'extinction automatique des flammes. Ensuite, les moyens de sécurité anti-intrusion ont été peaufinés, notamment avec des caméras. Pour accéder au parking par les accès piétons et voitures, il faudra montrer patte blanche, être abonné ou avoir un ticket horaire". Malgré toutes ces précautions, "le risque zéro n'existe pas", tempère Xavier Heulin.

Les anciens abonnés prioritaires

Les anciens abonnés du parking, pour ceux dont la voiture n'a pas été détruite, ont été relocalisés dans les parkings André-Meunier ou de la Bourse. Ils pourront revenir s'ils le souhaitent. Ils seront prioritaires. Des nouveautés aussi nous attendent dans ce nouveau parking des Salinières : plus de bornes de recharge pour véhicules électriques, mais aussi un parking à vélo d'une soixantaine de places, accessible, pas seulement aux abonnés voitures, mais à tous.

Dans le cadre de l'enquête sur les causes de cet incendie, inédit par ses répercussions, quatre personnes ont été interpellées, deux hommes et deux femmes, et mises en examen. Les trois majeurs ont été placés en détention provisoire, la mineure sous contrôle judiciaire dans un foyer éducatif, en attendant le jugement. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison.