Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Publi-info

Agence Petits-Fils : la communication radio dès l’ouverture

03 mars 2021 à 09h00 Par VG - Publi-Reportage
Rencontre entre une auxiliaire de vie et une personne âgée
Crédit photo : Agence Petits Fils

En octobre 2020, plusieurs agences du réseau « Petits-Fils » ouvrent en même temps dans la région du Bordelais. Elle se mutualisent pour réaliser un investissement qui sera bénéfique : une première campagne en radio locale.

En 2007, confronté à la dépendance de leur grand-mère, Damien Texier et Pierre Gauthey cherchent une personne capable de prendre soin d’elle. Mais ils se heurtent vite à un parcours du combattant. C’est en partant de ce constat que les deux entrepreneurs fondent le modèle « Petits-Fils ». D’abord à Paris, le réseau va ensuite grandir partout en France. Son but : trouver du personnel qualifié et forcement diplômé pour l’aide aux personnes âgées ou handicapées. Tous les auxiliaires de vie des agences « Petits-Fils » justifient d’au moins trois ans d’expérience et de références d’employeurs précédents.

Christophe Jaussent a été infirmier libéral pendant près de 20 ans auprès des personnes âgées. Dans la continuité de cette expérience, il ouvre en octobre la sixième agence « Petits-Fils » de la région Bordelaise. « La franchise Petits Fils avait déjà des spots radio à disposition. Cela m’a donné envie de les diffuser en local et j’ai tout de suite pensé à BlackBox, une radio très écoutée ici dans la région ».


Alors qu’il prépare son ouverture, Christophe Jaussent contacte la radio par un réseau social. La mise en place de la compagne est « très facile, en moins de 15 jours les spots sont diffusés à l’antenne ». Une publicité très douce qui raconte une histoire. Cette campagne avait un double objectif : recruter des auxiliaires de vie et accroitre la notoriété du réseau. « On a eu beaucoup d’appels donc, oui cela fonctionne très bien » se satisfait Christophe Jaussent. Avec le vieillissement de la population et l’éloignement de certains proches, le secteur d’activité de la dépendance est en plein essor et peu impacté par la crise du COVID-19. Christophe Jaussent prévoit d’ailleurs la création d’une soixantaine d’emplois en trois ans. « Il faudra constamment communiquer à l’avenir et la radio est un bon moyen de maintenir notre notoriété » conclu-t-il.

Merci à l'Agence Petits-Fils, situé 16 Chemin Gaston, 33140 VILLENAVE-D'ORNON