Les pratiques coquines préférées des Français par régions

08 août 2017
Par Aurélie Amcn
Une étude recense les pratiques et autres tendances sexuelles de chaque région de France.

Chaque région de France a son histoire, sa culture, sa spécialité. Idem, pour les pratiques sexuelles: chaque région de France a ses préférences. Alors, Soft Paris, une marque de lingerie et objets coquins en tous genres, a mené une enquête aux quatre coins de l'Hexagone. Intitulée « Le Sexe du Nord au Sud », l'étude est censée recenser et décrypter nos habitudes sexuelles. Plus de 900 personnes nous révèlent ainsi tous leurs petits secrets…

QUAND « LE SEXE MARQUE SON TERRITOIRE »

Dans la région Grand-Est, les Lorrains affirment avoir trouvé le point G (77 %). Ils sont donc les plus doués sur le territoire français. Les Alsaciens (54 %) sont eux excités à l'idée de faire l'amour avec une personne du même sexe, sans pour autant avoir osé franchir le pas. Enfin, en Champagne-Ardenne, la cabine de douche et la baignoire sont deux endroits où faire l'amour est une pratique quasi-quotidienne (17 %).

En Nouvelle-Aquitaine, la piscine (privée, on suppose) est l'endroit préféré des Aquitains pour une partie de galipettes (9 %). En Ile-de-France, les Parisiens se laisseraient bien tenter par une petite baignade à deux dans une piscine (2 %), mais ils préfèrent se vanter et affirmer que le point G n'a aucun secret pour eux (35 %).

Dans la région Bourgogne Franche-Comté, le fouet l'emporte sur les menottes et les plaisirs du "bas du dos" ont aussi la côte. En Auvergne-Rhône-Alpes, on n'a pas froid aux yeux et on se câline sans pudeur dans des endroits publics. La voiture aussi est très prisée, surtout par les Auvergnats (29 %). En Normandie, 47 % des personnes sondées préfèrent être dominées que dominantes.

Dans le Haut de France, l'exhibitionnisme et le voyeurisme ont la côte, surtout dans le Nord-Pas-De-Calais. Les Picards sont quant à eux de vrais athlètes avec 10 rapports sexuels par semaines. En Centre-Val-de-Loire, on a la vie sexuelle la plus épanouie de France : 33 % des Centrais se disent sexuellement heureux avec une note de 5/5. En Bretagne, l'amour à la verticale est chose courante, tandis que dans la région Pays de la Loire, la fellation et le cunnilingus sont très pratiqués. Enfin, dans la région PACA, 10 à 12 % des habitants fantasment sur la domination et la soumission.