Faire l’amour rendrait plus intelligent, et c’est la science qui le dit !

09 août 2017
Par Aurélie Amcn
Voici une très bonne excuse pour réclamer un câlin à votre partenaire à toute heure de la journée.

Oui, le sexe est bon pour le cerveau. En plus de nous rendre plus intelligents, faire l'amour protégerait nos fonctions cérébrales. Et c'est la science qui le dit. En effet, selon une étude britannique menée sur 73 personnes, faire l'amour serait bien plus bénéfique pour le cerveau que le fait de pratiquer des mots croisés ou toute autre activité dite cérébrale.

Ainsi 28 hommes et 45 femmes, tous âgés entre 50 ans et 83 ans, ont été testés sur la fréquence de leurs rapports sexuels : une fois par semaine, une fois par mois, ou pas du tout. Les résultats indiquent que les participants ayant une vie sexuelle plus ou moins régulière, à savoir au moins une fois par semaine, sont plus performants : une meilleure expression, une meilleure vue, une meilleure attention, une meilleure mémoire et des fonctions exécutives plus développées, sans oublier une meilleure mobilité. Le Dr Hayley Wright de l'Université de Coventry confirme alors que « les relations sexuelles à un âge avancé ne sont pas intéressantes juste pour le sexe, elles jouent un rôle sur d'autres facteurs, notamment les fonctions cognitives ».

Bien qu'aucun lien réel ne peut être établi entre l'activité sexuelle et la santé du cerveau, les chercheurs à l'origine de l'étude sont toutefois unanimes sur un point. Lors de rapports sexuels, les neurohormones que sont la dopamine ou encore l'oxytocine sont libérés et envoient des signaux pouvant booster notre activité cérébrale. Pourtant, les pratiques coquines restent assez taboues passé un certain âge. Un constat qui irrite quelque peu le Dr Hayley Wright : « les gens ne sont pas à l'aise avec l'idée que les personnes d'un certain âge ont une vie sexuelle, mais il faut que l'on change cette perception de la société, notamment en constatant l'impact d'une vie sexuelle active au-delà du simple bien-être ».